Les scientifiques connaissent enfin le génome de la canne à sucre

Champ de canne à sucre
© Réunion 1ère

Beaucoup l'ignorent mais la canne était la dernière grande plante cultivée qui n’avait pas son génome séquencé. Depuis quelques jours, le mystère s'est éclairci. Grâce à une autre plante, les chercheurs du CIRAD ont notamment pu reconstituer le génome d'une variété de canne Réunionnaise

E.A. avec Julie Straboni Publié le

La canne à sucre était la dernière grande plante cultivée qui n’avait pas son génome séquencé. Un génome d’une grande complexité, avec ses dix à douze copies de chaque chromosome, là où les humains n’en ont que deux.

Cette prouesse scientifique on la doit au Cirad, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique.

Le Cirad et ses partenaires ont dû faire preuve d'imagination pour établir la première séquence de référence de la canne à sucre. Le génome de cette plante est si complexe que les techniques habituelles d’assemblage de séquence sont inopérantes.

Après plusieurs semaine de travaux, les chercheurs se sont notamment rendus compte que le génome de la canne à sucre était parallèle à celui du sorgho, une graminée cultivée pour son grain.

Sorgho
© CIRAD | Le génome du sorgho serait parallèle à celui de la canne à sucre

Le Cirad s'est donc servi du génome du sorgho pour ordonner et sélectionner les fragments de chromosomes de canne à sucre à séquencer.
 

« Grâce à cette méthode inédite, la séquence de référence obtenue pour le cultivar réunionnais R570 est de très bonne qualité, » précise Angélique D’Hont, coordinatrice de l’étude et généticienne au Cirad.

 
Génome de la canne à sucre
© CIRAD
Cette découverte représente une aubaine pour l’industrie du sucre, du rhum et le secteur des énergies renouvelables. La Réunion et Albioma, la centrale thermique de Bois Rouge, qui misent beaucoup sur la production de biomasse pourront peut-être grâce à ses nouvelles connaissances génétiques utiliser de nouvelles variétés de canne. 
 
PLO PLB Cirad : canne à sucre
© Réunion 1ère
Avec plus de 2,2 milliards de tonnes par an, la canne à sucre est la première plante cultivée à l’échelle planétaire. Selon l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, elle représenterait 70 à 80% de la production de sucre aujourd’hui.

Les explications de Julie Straboni à écouter ci-dessous
 

Génome de la canne à sucre




































 Avec plus de 2,2 milliards de tonnes par an, la canne à sucre est la première plante cultivée à l’échelle planétaire. Selon l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, elle représenterait 70 à 80% de la production de sucre aujourd’hui.