« 90% des appels sont décrochés en moins d’une minute, 85% en moins de 20 secondes. Il faut progresser sur les appels décrochés au-delà d’une minute » souligne le Dr Xavier Combes.
 

Votre navigateur ne supporte pas le HTML5 audio


Le chef du SAMU 974 reconnaît « un déficit de postes » dans son service, qui traite 12 appels par heure et par assistant (contre 4 à 25 en métropole). « A La Réunion, l’appel n’est considéré décroché que lorsque l’assistant de régulation médicale parle au patient. »
 
Concernant les 10,83% d’appels restant sans réponse, selon le Dr Xavier Combes, ce ne sont « pas forcément des patients qui n’ont pas pu joindre le SAMU », mais des personnes appellent par erreur, ou qui raccrochent avant qu’on ne leur réponde.