Auchan St-Pierre : vers une liquidation ? Réponse Jeudi

parkings déserts
© Loïs Mussard | Les parkings du centre commercial sont quasiment déserts en pleine semaine, l'enseigne a même été enlevée... Dans l'attente d'un repreneur, les commerçants craignent le pire.

Ce mardi 18 juin à 14h, la direction et les représentants du personnel de l'ancien Auchan de St-Pierre avaient rendez-vous au Tribunal de Commerce. La grande surface, est en difficultés depuis la perte de l'enseigne en janvier ! Les 104 salariés ont reçu un acompte de 500 euros pour le mois de mai.

Steve-Henry Peeters
Publié le , mis à jour le

La direction et les représentants du personnel de l'ancien Auchan de St-Pierre avaient rendez-vous au tribunal de commerce ce mardi 18 juin après-midi à partir de 14h. 
La surface commerciale est en grande difficultés depuis la perte de l'enseigne le 1er janvier dernier !
En effet la perte de l'enseigne ne permettait plus de réapprovisionner de nombreux rayons.
Les clients déjà peu nombreux se faisaient encore plus rares !

La DUP n'a pas fait son boulot


L'instance représentative, la Délégation Unique du Personnel est rendue sinon responsable, mais au moins bien légère par certains salariés en colère qui l'accusent d'avoir mal géré la situation

"Les PV ne tenaient pas debout ! La DUP n'a pas fait son boulot" s'insurge aujourd'hui Michelle Santos Déléguée syndicale CFDT et fraîchement élue pour représenter les salariés au tribunal cet après-midi.

Une liquidation pourrait bien être prononcée


Maintenant, la crainte de toutes et de tous, c'est la liquidation !

"Le bruit courrait que l'on devait changer d'enseigne" ajoute Michelle Santos


Alors que les rayons commençaient à se vider, faute de réapprovisionnement, les salariés croyaient à un changement d'enseigne.

Les 104 salariés qui sont déjà dans la crainte de cette liquidation n'ont reçu qu'un acompte de 500 euros pour le mois de mai.

La décision remise au jeudi 20 juin 2019


Après avoir entendu toute les parties convoquées et présentes, le tribunal de commerce s'est donné 48h de réflexion. Aucun repreneur ne s'est manifesté aujourd'hui. Jeudi le tribunal rendra sa décision.
Il semble ne plus faire aucun doute que l'on s'oriente vers une liquidation et le licenciement des 104 salariés.

(Re)voir le reportage de Loïs Mussard: