Stop à la malbouffe : des réunionnais manifestent contre l'implantation d'un nouveau fast-food

Un collectif réunionnais contre la privatisation des Aéroports de Paris
© Thomas Lemoullec

Certains réunionnais ne voit pas d'un bon oeil l'installation du "roi du burger" à Saint-Gilles. Un autre géant du fast-food se trouve déjà à proximité. "C'est trop", estiment ces citoyens, mobilisés près du chantier, qui distribuent du riz et des brèdes pour sensibiliser au "mieux manger".

Aurélie Constant
Publié le , mis à jour le

Le message est clair : "ici malbouffe". Nous sommes près du Centhor à Saint-Paul, devant le chantier d'un Burger King en construction. Un projet qui a suscité la réaction de quelques saint-paulois, choqués de voir autant de fast-food s'installer sur la commune. Alors ils en ont parler en eux, beaucoup. A la suite de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux, ils ont décidé de créer le collectif Ragoulé, pour exprimer leur ras-le-bol face à ce qu'ils considèrent comme l'invasion de la malbouffe.

Un rassemblement citoyen et spontané d'un vingtaine de personnes ce matin avec cette idée : distribuer gratuitement des repas sains et simples, pour sensibiliser les réunionnais à la problématique de la malbouffe à la Réunion, à l'origine de nombreuses maladies.
 

Un collectif réunionnais contre la privatisation des Aéroports de Paris
© Valérie Lusang

 
Stop à la mal bouffe : des réunionnais manifestent contre l'implantation d'un nouveau fast-food
© Valérie Lusang


Sur notre île, 40% de la population est obèse ou en surpoids. Un réunionnais sur dix est diabétique et près de 2500 réunionnais souffrent d'hypertension. Des chiffres qui n'empêchent pas les fast-food de proliférer, et c'est bien ce que reproche le collectif Ragoulé.

Selon eux sur Saint-Paul, il y aurait presque un fast-food tous les 3 km. Ce qui les inquiète également, c'est l'avenir des commerces de proximité, délaissés pour ces géants du burgers et leur promesse de nourriture bien grasse.

La livraison du Burger King est pour le moment prévu au 31 décembre 2019.