Affaire des paillotes : 6 mois de prison requis contre les démolisseurs

affaire des paillotes
© Philippe Hoareau

Le 8 Avril 2018 des manifestants du KURR avaient à coups de massue dégradé des paillotes à l’Hermitage. Pour cet acte de vandalisme, 6 mois de prison ferme ont été requis contre les auteurs.  
 

Michelle Bertil
Publié le , mis à jour le

Clément Dubar et Anthony Cayambo seront fixés sur leur sort le 11 Avril prochain.

Ce mardi, le tribunal correctionnel a requis à l'encontre les deux manifestants du KURR
( kolektif Unyon Réyoné Responsab), 6 mois de prison pour dégradation volontaire en réunion des paillotes de l'Hermitage.

Ce matin les deux hommes ne sont pas arrivés seuls au Tribunal. Ils étaient accompagnés de quelques membres du collectif qui les soutient depuis leur placement sous contrôle judiciaire.

Le 8 Avril 2018, à l’appel du KURR, une manifestation avait été organisée pour dénoncer l’occupation illégale du bord de plage par les paillotes.


Deux manifestants en colère, avaient alors démoli les installations dont les autorisations d’occupation temporaire avaient été suspendues par le tribunal administratif. Prévu en Octobre dernier, leur procès avait été renvoyé au 12 mars 2019.

(Re)Voir le reportage de Delphine Poudroux et de Philippe Hoareau: