Boucan Canot : quatre nageurs des Jeux des Iles sauvent une famille de la noyade

Plage de petit Boucan
© S.J

Un drame a été évité de peu, mardi après-midi, au Cap Homard, à Boucan Canot. Quatre nageurs de la sélection de La Réunion ont sauvé de la noyade un père et ses deux enfants. Le maire du Port les félicite et indique qu'ils seront "honorer très prochainement". 

LP / Jean-Marc Seguin Publié le , mis à jour le

"Au début, je n’étais pas chaud pour y aller, pas serein surtout à cause du risque requin. Mais quand j’ai vu qu’ils appelaient à l’aide, on n’a pas hésité, on y est allé", raconte l’un des nageurs. Millan Boucher, Nicolas Bouhet, Hugo Jeanne-Rose et Corentin Trinez, ont sauvé une famille de la noyade, mardi après-midi au Cap Homard à Boucan Canot. Ces quatre jeunes nageurs de la sélection de La Réunion se sont jetés à l’eau, alors qu’un père et ses deux enfants étaient en difficulté en mer.
 

Emportés vers le large

Venus de Paris pour des vacances à La Réunion, les deux enfants de 8 et 15 ans ont été emportés vers le large par le courant. Le père a tenté de les ramener vers la plage, sans succès. Au même moment, les nageurs, champions des Jeux des Iles de l’Océan Indien, jouent au beach volley sur la plage.

Regardez le reportage de Réunion La1ère : 
 

Un père et deux enfants

Millan est le premier à se jeter à l’eau pour tenter d’aider le père de famille. "J’ai confié au père le plus grand des enfants, j’ai pris le plus petit, mais j’ai vite vu que le père ne savait pas nager, raconte Millan. Il se faisait emporter encore plus loin avec le grand. J’ai appelé les deux copains pour venir".

Les autres nageurs le rejoignent, mais le sauvetage n’est pas simple. "Quand j’ai vu que l’on n’avançait pas, j’ai eu un moment de panique et après ça a été", poursuit l’un d’eux. "Quand j’ai pris le père sur moi, il était assez lourd, je sentais tous les cailloux et les rocher dans le dos, je me suis éraflé plein de fois, mais au final on a tous réussi à les sauver".
 

Une passe invisible

Parmi ces quatre nageurs, certains sont aussi d’anciens surfeurs. Ils connaissent bien le coin et savent qu’il y a une petite passe invisible à cet endroit. Il ne faut donc pas nager contre le courant, mais se diriger vers les côtés pour rejoindre la berge.
 

Bientôt honorés

Après avoir décroché des médailles aux Jeux des Iles de l’Océan Indien, ces quatre nageurs viennent de sauver trois vies. Le maire du Port, Olivier Hoarau les a félicité.

Dans un communiqué, ils saluent leur courage, notamment celui des deux portois du club de la Jeanne Natation, Nicolas Bouhet et et Corentin Trinez. "Au péril de leur vie, ils ont accompli un acte de courage et de dévouement", écrit le maire qui assure qu'avec la commune, ils "sauront les honorer très prochainement".