Quand les démineurs des FAZSOI interviennent au CHU de Bellepierre

CHU Bellepierre
© Thierry Caro (Wikipedia)

Des riverains du CHU Nord ont été surpris ce lundi après-midi par plusieurs détonations. Les démineurs de l'unité NEDEX avaient été appelés pour détruire un produit périmé et dangereux

E.A. avec Pascal Souprayen Publié le , mis à jour le

Entre 16h et 16h25 ce lundi après-midi vous avez peut-être entendu une détonation dans le secteur du CHU Nord.

La direction de l'hôpital a procédé en effet à l'élimination d'un produit réputé dangereux, de l'acide picrique (un réactif utilisé dans les dosages biochimiques sanguins) 200 grammes stockés dans un flacon. Ce produit dont la date de péremption était dépassée ne pouvait être déplacé et transporté sur une longue distance.

Acide picrique
© Labomoderne | Les démineurs devaient détruire 200 grammes d'acide picrique
Selon des spécialistes, l'acide picrique est une substance voisine du TNT qui doit être dilué dans de l'eau. Ce problème de péremption peut survenir par négligence...Si un flacon oublié dans un laboratoire a été mal refermé, le liquide peut rapidement se solidifier. Des cristaux à fort pouvoir détonnant se forment ensuite et seule une unité spécialisée peut neutraliser cet acide. 

Il a donc été décidé d'éliminer le produit avec le concours de l'équipe NEDEX (Neutralisation, enlèvement et destruction d'engins explosifs) des FAZSOI dans un endroit retiré de l'établissement. Cette opération prévue de longue date s'est bien déroulée selon Suzanne Cosials, directrice du site nord de l'hôpital Félix Guyon.