Cuisine centrale Saint-Benoit : les salariés manifestent devant le siège du repreneur

Manif cuisine centrale saint benoit
© Bruce Régent

En grève depuis le 2 janvier, les salariés peinent à se mettre d’accord avec leur nouvelle direction. La reprise ne se ferait pas aux mêmes conditions salariales notamment, selon eux. De plus, le repreneur, Régal des Iles, souhaite licencier 3 personnes.

Lise Hourdel avec Bruce Régent Publié le , mis à jour le

Une soixantaine de personnes, grévistes mais aussi militants de la CGTR venus en soutien, sont rassemblés depuis ce matin devant le siège de la société Régal des Iles. Le traiteur a remporté le marché pour reprendre la cuisine centrale de Saint-Benoit, et les choses ne se passent pas bien.

Les salariés, en grève depuis le 2 janvier, reprochent à Alex Moutoussamy, leur nouveau patron, de ne pas les reprendre aux mêmes conditions salariales. Pourtant du côté de la direction, on affirme leur avoir donné l’assurance que rien ne changerait pour eux.
 

Manif cuisine centrale Saint Benoit
© Bruce Régent

Mais le conflit est en fait plus large, il y a quelques semaines, le patron accusait son prédécesseur et les salariés d’avoir volontairement laisser les locaux de la cuisine centrale bénédictine dans un état d’insalubrité. Depuis, 3 salariés sont menacés de licenciement.

Des réunions de conciliation ont eu lieu à la direction du travail, sans résultats. Alors c’est pour soutenir les 3 salariés, dont les entretiens préalables au licenciement devaient se tenir ce vendredi matin au siège de l’entreprise à La Mare, à Sainte-Marie, que les grévistes manifestent.

Reçus rapidement par la direction, les 3 employés se sont vu indiquer que leurs entretiens étaient pour le moment reportés, et restent donc en attente.
 
Manif cuisine centrale saint benoit
© Bruce Régent