Des barrages filtrants à Saint-André, Cambaie et Saint-Pierre

Cocoteraie Saint-Paul
© Willy Fontaine (Réunion la 1ère)

Des barrages filtrants ont été installés aux quatre coins de La Réunion dès l'aube. Si à Gillot, les Gilets Jaunes ont dû rapidement renoncer face aux forces de l'ordre, en revanche les barrages de Saint-André, Saint-Paul et Saint-Pierre sont toujours en place. 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Mauvaise surprise pour les automobilistes qui se rendent à leur travail, ce lundi 4 mars 2019. Des barrages filtrants ont été installés, aux premières heures du jour au Nord, à l'Est, à l'Ouest et au Sud. Si les Gilets Jaunes, qui bloquaient la quatre voies en face de l'aéroport Roland-Garros, ont dû abandonner leur projet face aux forces de l'ordre, ce n'est pas le cas à la Cocoteraie de Saint-André.

Cocoteraie (2) 4 mars 2019
© Willy Fontaine (Réunion la 1ère)

Dans l'Est en effet, les Gilets Jaunes ont installé des barrages filtrants sur les quatre voies. Les usagers de la route qui montent vers Saint-Denis, comme ceux qui "descendent" vers Saint-Benoît doivent prendre leur mal en patience. 
À Cambaie, le rond-point qui se trouve à l'entrée de la RN 7, liaison entre les villes de Saint-Paul et du Port, est également bloqué. Il semblerait que celui-ci soit organisé par des transporteurs.
Blocage à Cambaie 4 mars 2019
© Radar 974

À Saint-Pierre, les Gilets Jaunes sont également à l'origine du barrage qui est installé sur le Rond-point de Ravine-Blanche. Les manifestants protestent contre la soudaine montée des prix des carburants. Ils souhaitent rencontrer le président de la région. Selon eux, Didier Robert s'était engagé au gel des prix de l'essence et du gaz pour ce début d'année 2019.
Blocage Gillot 4 mars 2019
© Radar 974
Barrage filtrant
© Sophie Person (Réunion la 1ère)