Saint-André : dernier jour du Cavadee

Char Cavade Saint-André janvier 2018
© REUNION 1ERE

La Fête des dix jours se termine aujourd’hui, mercredi 31 janvier, au Temple Siva Soupramanien Ti-Bazar à Saint-André. Un dernier jour spectaculaire qui vient achever l’un des temps forts de la vie religieuse tamoule à La Réunion.

Lise Hourdel
Publié le

La Fête des dix jours, le Cavadee, est célébrée à des dates différentes dans l’île, en janvier et février à Saint-André et Saint-Louis, en avril ou mai à Saint-Pierre, ou encore en août ou septembre à Saint-Denis.

Ce mercredi 31 janvier, des milliers de fidèles du Temple Siva Soupramanien Ti-Bazar, à Saint-André, portent le Cavadee jusqu’au temple. Il s’agit là du dernier, et plus spectaculaire, des 10 jours de la célébration de cette fête. Une période sacrée durant laquelle les tamouls rendent hommage à la divinité Muruga, en pratiquant jeûne, abstinence et prières.

Près de ce qui représente l’eau purificatrice, la Rivière du Mât dans ce cas, sous le regard de la statue divine placée dans le thêr, char processionnel, les pénitents se font implanter un nombre sacré d’aiguilles d’argent, qui matérialisent le vœu de silence. Cette action symbolise la victoire du bien sur le mal. D’autres rituels accompagnent la célébration. Une importante procession conduit ensuite les pénitents vers le temple, pour que le dernier de ces rituels soit accompli.