Cela fait 100 ans que Roland Garros a disparu. L’occasion est toute trouvée par la Région Réunion de rendre hommage à ce pionner de l’aviation civile et militaire d’origine réunionnaise. Et quelle meilleure vitrine que les internationaux de France de tennis su rterre battue -portant le nom l’aviateur- pour valoriser ce personnage emblématique mais aussi la Réunion. Notre île dispose en ce moment d’un stand à Porte d’Auteuil sur le village Roland Garros. Le but étant de marquer les esprits, en associant sport et Histoire

Un courrier à Emmanuel Macron

Une première fois en 2016, la Région ainsi que plusieurs associations avaient formulé la demande de faire entrer Roland Garros au Panthéon. Demande réitérée par Didier Robert auprès du Président de la République, Emmanuel Macron, le 17 mai dernier.

"Une telle décision de votre part, qui sera haute en symbole, valorisera la participation de l'outre-mer français aux combats de la Première Guerre mondiale, et par là même pour reconnaître que la citoyenneté française se nourrit de la diversité historique et culturelle des peuples de la République", a écrit Didier Robert.

Si l’initiative était acceptée, elle permet¬trait de faire entrer pour la première fois un combat¬tant de la Première Guerre Mondiale au Panthéon. Roland Garros serait aussi le troisième ultramarin après Félix Eboué et Aimé Césaire -et le premier Réunionnais- à reposer au sein du temple de la Nation.

Des jeunes réunionnais aux côtés de Yannick Noah

Le tournoi Roland Garros est également l’occasion d’approcher les meilleurs joueurs de tennis mondiaux. Soixante enfants réunionnais auront peut-être cette chance. Membres de l’Association Fête le Mur Réunion, ils ont fait le déplacement jusqu’à Porte d’Auteuil afin de participer à la « journée des enfants » organisée par l’association Fête le Mur national, présidée par Yannick NOAH et la Fédération Française de Tennis (FFT). C’était samedi dernier, le 26 mai. En octobre prochain, le tournoi national « Fête le Mur » se déroulera d’ailleurs à la Réunion (du 21 au 28 octobre), en hommage au Réunionnais Roland Garros et au centenaire de sa disparition. 120 compétiteurs âgés de 11 à 16 ans seront ainsi accueillis dans l’île, ainsi que leurs entraîneurs, les arbitres de l’association et Yannick Noah lui-même qui connait déjà très bien notre département pour lequel il a un attachement particulier.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Des enfants de l'association Fête le Mur Réunion à Roland-Garros en présence de Yannick NOAH, Président de "Fête le mur" National, de Bernard GIUDICELLI, Président de la FFT, et Sergio ARNE, entraîneur de "Fete le Mur" Réunion.