L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a rendu son rapport et La Réunion apparaît clairement comme le département où l'on consomme le plus de data, le plus de temps de communication (appels) ou de SMS, poids démographique oblige. 

Le gendarme des télécommunications fait aussi le constat que l'arrivée de la 4G et la démocratisation de la 3G a permis à un plus grand nombre de personnes de bénéficier d'un accès internet sur leurs mobiles. De plus l'arrivée d'un nouvel opérateur (Free) a fait exploser le nombre de portabilités, 20 000 pour l'année 2017, soit une hausse de près de 25%, signe d'une certaine mobilité des abonnés. Enfin, le nombre de forfaits prépayés est en baisse, de plus en plus de Réunionnais choisissent des abonnements postpayés.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.