La Réunion : du soleil partout, toute la journée !

Savanne de Saint Paul mars 2018
© Fabrice Floch (Réunion la 1ère)

Bon, quelques nuages et de très légères averses sont possibles, mais dans l'ensemble, il fera beau, très beau, de bas en haut ! Une journée radieuse comme rarement ces dernières semaines. Profitez-en dès vendredi le ciel se teinte de gris.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Il fait beau dès les premières heures de la journée et cela va durer, prévient Météo-France La Réunion. Sur l'Est comme très souvent le matin, il faut attendre que les entrées maritimes de la nuit se dissipent, mais ensuite, comme dans l'Ouest le soleil sera présent toute la journée sur le littoral. Les nuages vont se développer lentement sur le relief où ils occasionneront de rares ondées. Bref, ne boudons pas notre plaisir, ce mardi 13 mars 2018 s'annonce radieux !

Carte météo du 13 mars 2018 AM
© Météo-France La Réunion
Le vent d'Est souffle modérément. Un régime de brise rafraîchira légèrement l'atmosphère entre la pointe au Sel et la Grand-Chaloupe.
31°C en général sur le littoral, du Nord au Sud et à l'Est comme à l'Ouest, pas de jaloux ! En revanche, il fait 26 à Salazie contre "seulement" 25 du côté de Cilaos. Au pas de Bellecombe, en revanche, il ne faisait pas plus de 9°C au lever du jour. Il faut prévoir la doudoune, si vous envisagez une randonnée.
La mer reste agitée à forte dans le secteur Est avec une houle de 2,5 mètres.
Image satellite Mtotec
image satellite 13 mars 2018
© Mtotec

Des zones perturbées sous surveillance

Pas de modification au Nord Est de La Réunion, la zone de formation probable d'une tempête tropicale reste sous haute surveillance. Selon toute vraisemblance, la perturbation annoncée devrait prendre forme avant la fin de la semaine. En revanche, il est impossible de prédire une trajectoire, alors que cette dépression atmosphérique n'est pas encore formée. Les anticyclones situés au Sud des Mascareignes restent puissants. Les sites météorologiques qui tentent d'anticiper les prévisions sont très partagés. Certains versent dans le catastrophisme et d'autres révisent leur position en réduisant l'impact du phénomène. Comme disent les Anglais, wait and see !