La Réunion aura besoin de construire 169 000 logements d’ici 2035

logements en chantier

Selon une étude de l’INSEE, La Réunion aura besoin de construire près de 169 000 logements d’ici 2035. Cette estimation se base sur les besoins des familles sans logement, mais aussi sur la croissance de la population.

Laura Philippon
Publié le

L’Insee a rendu public, ce jeudi 11 octobre, les résultats d’une étude sur les besoins en logements à La Réunion, par intercommunalité. A La Réunion, 168 900 logements seraient à construire d’ici 2035. Cela représente en moyenne 7 700 logements par an.

"Cette estimation tient compte des besoins des personnes ou des familles actuellement dépourvues de leur propre logement, de ceux liés à la croissance de la population et à l’évolution des modes de cohabitation", explique l’INSEE qui a aussi tenu compte dans cette étude des besoins dus "au renouvellement du parc de logements actuels et l’évolution de la vacance et des résidences secondaires".

Les précisions de Sufati Tumbou Dany et Marie-Ange Frassati : 

 

419 100 ménages à l’horizon 2035

Les deux tiers des besoins en logements à l’horizon 2035 seraient liés aux besoins des nouveaux ménages. Si les tendances passées se maintenaient dans les années à venir en matière de démographie et d’évolution des modes de cohabitation, 419 100 ménages vivraient à La Réunion en 2035, soit 112 800 de plus qu’en 2013.

D’après les estimations, en 2035, 993 400 personnes vivraient à La Réunion. La croissance démographique explique la moitié de la hausse du nombre de ménages
 

Par intercommunalités

Toujours d’après l’INSEE, les besoins en logements seraient "plus importants à la CINOR, à la Civis et au TCO (40 000 logements pour chaque intercommunation sur la période 2013-2035), qu’à la Cirest et à la CAsud (23 000 logements)".
 
Conférence de presse de l'INSEE, jeudi 11 octobre, sur le logement à La Réunion.
© Aurélie Constant | Conférence de presse de l'INSEE, jeudi 11 octobre, sur le logement à La Réunion.
 

Evolution de l’existant

D’autres éléments que les évolutions démographiques ou les modes de cohabitation sont à prendre en compte pour évaluer les besoins en logements. À l’heure actuelle, l'INSEE estime à 19 800 le nombre de personnes seules ou familles ne disposant pas de leur propre logement à La Réunion, ce qui nécessite autant de logements supplémentaires.

Par ailleurs, 36 200 logements seraient nécessaires pour accompagner l’évolution du parc existant : destructions, fusions ou scissions de logements, maintien des taux de vacance et de résidences secondaires actuellement observés.