La République en Marche: Henri Chane-Tef démissionne

LREM
© Réunion La 1ère | Henri Chane-Tef rend son mandat de référent territorial

Le référent de LREM l'a annoncé ce matin. Il rend son mandat. Il évoque des raisons personnelles et des divergences avec la conseillère outre-mer du mouvement lancé par d'Emmanuel MACRON.

Rahabia Issa
Publié le , mis à jour le

Henri Chane Tef investit jusqu'ici par le mouvement La République En Marche en tant que Référent territorial, vient d'annoncer sa démission lors d'une conférence de presse à Saint-Denis.
Il occupait ce poste depuis novembre 2017. Il était en lien direct avec les conseillers parisiens et la conseillère outre-mer Laetitia Redonnet. 
 

Les raisons de cette démission : 


Henri Chane Tef explique que "ces relations étaient conflictuelles avec la conseillère Outre-mer Laetitia Redonnet, des propos un peu dur ont été tenus hier, lorsque je lui ai fais part de ma démission. Nous n'étions plus sur la même longueur d'onde" il ajoute que la communication ne passait plus entre Laetitia Redonnet et lui.

Sa démission est liée aussi à sa santé "j'ai eu une première alerte cardiaque, il y à quelques mois de cela avec une opération du coeur. Je dois préserver ma santé, on ne vit qu'une fois"

Et la troisième raison de sa démission Henri Chane Tef l'associe à un manque de considération du bureau national "Quel est le rôle du référent dans le parti", "Je remontais les informations et les problématiques spécifiques de La Réunion comme l'APL, le chômage des jeunes, à Paris mes interventions étaient considérées comme anti-gouvernementale par la conseillère outre-mer"

Elle lui reprochait d'émettre un avis sans se concerter avec le bureau national et le sénateur, ce qui était un réel problème selon la conseillère outre-mer. 
 
Interview réalisée par Emmanuelle Haggai et Florence Bouchou
Itw Henri Chane Tef
 

L'ordre du jour n'évoquait pas de démission


Dissident, Henri Chane Tef, refuse d'être considéré comme "un référent PDF, c'est à dire pot de fleurs". Lors de cette conférence de presse, l'ordre du jour transmis était les élections législatives partielles dans la 7ème circonscription, les élections européennes ou encore la rentrée politique de LREM REUNION ( la rentrée des territoires). Mais pas d'élément pouvant annoncer sa démission.
 

Après Brigitte Hoareau et Marc-André Hoareau c'est au tour d'Henri Chane Tef de démissionner


Henri Chane Tef était en mars dernier, celui qui a annoncé à Brigitte Hoareau et Marc-André Hoareau qu'il devait démissionner du partie, ordre donné par Paris et aujourd'hui c'est lui qui se retrouve dans cette situation de fait.

Les deux coordonnateurs de la micro région Sud et Ouest ont appris la décision via Henri Chane Tef, il était persuadé qu'ils organisaient des réunions sans son aval, et au nom de LREM. Selon lui, ils ne respectaient pas la ligne politique du parti. 
Selon Henri Chane Tef "nous ne sommes pas que des colleurs d'affiches, des mesures spécifiques doivent être mis en place à La Réunion"
Il reste tout de même adhérent et militant de base du parti La République En Marche.