La Possession : débrayage d'une cinquantaine d'employés communaux

Manif devant la mairie de La Possession
© Hubert Debeux (Réunion la 1ère)

Une cinquantaine d'employés de la maire de La Possession ont décidé de débrayer, ce mardi matin, à l'appel de l'UNSA, le SAFPTR, la CFDT et la CGTR. Ils dénoncent les modifications perpétuelles de leurs conditions de travail.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Ils sont une cinquantaine d'employés communaux à avoir répondu à l'appel de l'intersyndicale composée de l'UNSA, le SAFPTR, la CFDT et la CGTR. Ils ont débrayé, ce mardi matin du 13 février 2018 et manifesté devant la mairie, pour protester contre une méthode de management qu'ils jugent brutal et trop changeant. L'organisation est perpétuellement bouleversée, comme les plannings et les affectations nous apprend Hubert Debeux correspondant dans l'Ouest de Réunion la 1ère.

FO ne participe à ce mouvement 

Pour la quatrième fois depuis 2014, les représentants du personnel menacent de déposer un préavis de grève. Une rencontre est prévue avec Vanessa Miranville, maire de la commune. Cette entrevue sera déterminante quant à la suite que les syndicalistes donneront au mouvement d'humeur. FO est le seul syndicat à ne pas participer à cette action. Les représentants de Force ouvrière se sont désolidarisés de l'intersyndicale pour cette action.

Manifestation des employés de la mairie de la Possesssion
© Hubert Debeux (Réunion la 1ère)