Demain, vendredi 31 août, ils seront 15 cadets de la République, 8 filles et 7 garçons, à achever leur formation. Ils deviendront alors, à l’occasion d’une cérémonie sur la base aérienne, des adjoints de sécurité. Ils connaîtront alors leur future affection, en commissariat ou à la Police Aux Frontières, PAF.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Réunion la 1ère
Accessible sans diplôme, la formation des cadets de la République permet d’accéder au statut d’adjoint de sécurité et prépare au concours de gardien de la paix. La formation est rémunérée, et se fait en alternance. Ainsi, les cadets se voient dispensés de cours en lycée professionnel, au sein de l’école de police, mais sont également initié à la pratique dans les commissariats de l’île notamment.

Ce dispositif permet ainsi d’entrer dans la police nationale par une autre voie que celle des concours habituels. Durant une année, les jeunes sont formés, accompagnés et acquièrent des savoirs précieux pour poursuivre dans cette voie.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Réunion la 1ère
A l’issue de la formation, ils peuvent ainsi se présenter au concours de gardien de la paix. Leur taux de réussite est d’ailleurs de 85% en moyenne, parfois mêle de 100% selon les promotions.

Nathalie Rougeau et Alexandra Pech ont rencontré la promotion sortante à la veille de la cérémonie marquant la fin de leur formation. Leur reportage.
Portraits cadets de la République