La police municipale de Saint-Denis était l’une des premières à être armée en France

La police municipale à La Réunion.
© DANIEL FONTAINE | La police municipale à La Réunion.

Faut-il armer tous les policiers municipaux ? C’est ce que préconise le rapport de deux parlementaires de La République en marche. A Saint-Denis, les policiers municipaux patrouillent avec une arme depuis plus de 45 ans. Reportage.

LP / JC TOIHIR Publié le , mis à jour le

Les policiers municipaux doivent-ils porter une arme ? Dans un rapport, deux parlementaires de la République en marche le préconisent. Dans les faits, la majorité des agents sont déjà armés. C’est d’ailleurs le cas à Saint-Denis où les policiers municipaux patrouillent avec une arme depuis plus de 45 ans.

"La police municipale de Saint-Denis était l’une des première à être armée en France cela remonte à plus de 45 ans, affirme Nalini Veloupoule-Merlo, adjointe à la sécurité à la mairie de Saint-Denis. C’est une nécessité".

Regardez le reportage de Jean-Claude Toihir et Daniel Fontaine :

La police municipale armée à Saint-Denis
 

Premiers sur le terrain

La ville Saint-Denis compte une quarantaine de policiers municipaux chargés de faire appliquer les décisions du maire. Dans un contexte de menace terroriste, leurs compétences ne cessent de s’élargir. "Nous sommes des primo-intervenants sur le terrain, remarque le brigadier Imrane de la police municipale de Saint-Denis. Nous pouvons être confrontés à tous types de situation. Il est nécessaire et important pour nous d’être armés".
 
La police municipale à La Réunion.
© DANIEL FONTAINE | La police municipale à La Réunion.
 

Rassurant pour les dionysiens

Les policiers municipaux ont un rôle préventif et répressif. Dans les rues de Saint-Denis, leur présence rassure la population. "Bien sûr qu’ils doivent être armés, s’exclame un Dionysien. Il y a trop de délinquants. La vie est trop dangereuse". Un avis partagé par un autre citoyen qui estime que la police municipale "fait respecter la loi et tient l’ordre dans la ville".
 

Le rapport

Selon les auteurs du rapport remis au Premier ministre, le contexte sécuritaire et la menace terroriste actuelle imposent des changements. "On est dans un terrorisme d'initiatives rapides, et donc effectivement, il faut intervenir rapidement", explique Jean-Michel Fauvergue, rapporteur de la proposition et ancien patron du Raid.

Un constat que partagent de plus en plus de policiers municipaux. Sur 21 500 agents, ils sont presque la moitié à porter une arme à feu actuellement.
 
La police municipale à La Réunion.
© DANIEL FONTAINE | La police municipale à La Réunion.