Le poète Boris Gamaleya est mort

Boris Gamaleya
© Réunion la 1ère | Boris Gamaleya

Le poète et grand défenseur de la langue créole Boris Gamaleya est décédé à l’âge de 89 ans. L’ancien militant du parti communiste réunionnais laisse derrière lui une quantité d’ouvrages littéraires. 

Delphine Poudroux
Publié le , mis à jour le

De «  Vali pour une reine morte » en 1973 à «  L’entrée en Météores ou L’étoile à double coq » en 2012, Boris Gamaleya est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages.

Né à Saint Louis d’une mère réunionnaise et d’un père russe, il fait partie des victimes de l’ordonnance prise par le premier Ministre Michel Debré en 1960. Il a été contraint avec son épouse et d’autres fonctionnaires de l’île, de quitter la Réunion. 
 

Militant du parti communiste 


Cet exil forcé renforcera son engagement en tant que militant au sein du parti communiste réunionnais. Boris Gamaleya a aussi été l'auteur d'une revue engagée intitulée "Bardzour" dans laquelle il collectait des contes et des chroniques sur le créole réunionnais.

Boris Gamaleya avait quitté la Réunion en 2012. Il vivait en Seine et Marne.

La médiathèque François Mitterrand de Saint-Denis organise un kabar fonkèr ouvert à tous demain 2 juillet à partir de 18 heures afin d'honorer la mémoire du poète.