Piton de la Fournaise : l'éruption se maintient

Eruption de La Fournaise le 21 février 2019
© OVPF/IPGP

L'éruption du Piton de La Fournaise se poursuit. Les coulées sont visibles de la RN 2 en passant par Sainte-Rose. Va-t-elle durer encore longtemps ? Difficile de savoir. Si vous vous rendez sur place ce soir, soyez patient et garez-vous sur le bas-côté de manière à ne pas obstruer la route.
 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Les volcanologues de la Plaine-des-Cafres sont ravis. Le temps c'est dégagé au-dessus de l'éruption du piton de la Fournaise. Après des prémices très brefs, la crise éruptive s'est installée dans une durée plus conforme à l'habitude. Impossible de savoir, si l'épisode actuel va s'éterniser, mais il se poursuit ce vendredi 22 février 2019. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les scientifiques se sont mêlés à la foule le long de la RN 2 pour observer les coulées avec distance. Elles poursuivent leur progression de manière discontinue, ce qui correspond aux variations de flux du débit de lave.

Trémor février 2019
© OVPF/IPGP | Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 13h30 (09h30 UTC) le 21 février sur la station sismique de FLR.
Impossible de savoir si le piton de La Fournaise va jouer les prolongations. La déflation de l'édifice, constatée par les spécialistes de l'observatoire, est liée : "au transfert de magma qui s'est produit le 18 février 2019, les déformations de la zone sommitale ne montrent pas de signaux particuliers", et de préciser, "les concentrations en CO2 sont en forte baisse (vers la Plaine-des-Cafes)". Le débit de lave en surface est estimé entre 2 et 8 m3/s., un débit moyen selon Aline Pelletier, directrice de l'OVPF qui précise : "la dernière éruption qui a surgi à cet endroit en 2001 avait mis 25 jours à atteindre l'océan".