Le Piton de la Fournaise entre en éruption pour la quatrième fois de l'année

Le Piton de la Fournaise en éruption, 20 février 2019.
© Richard Bouhet / Imaz Press | Le Piton de la Fournaise en éruption, 20 février 2019.

Le Piton de la Fournaise est entré en éruption pour la quatrième fois de l’année, ce dimanche 11 août après 17 heures. L'arrivée du trémor est localisée sur le flanc Est, à basse altitude, dans le secteur des Grandes Pentes. Elle pourrait être visible depuis la Route des Laves. 

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

Il maintenait le suspens depuis ce matin. Le Piton de la Fournaise est entré en éruption ce dimanche 11 août. L'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise enregistrait de nombreux séismes sur ces écrans de contrôle depuis plusieurs jours. "Le trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré depuis 16h20 environ heure locale", indique la préfecture dans un communiqué.
 

Sur le flanc Est, en basse altitude

D’après les enregistrements de l’Observatoire Volcanique du Piton de la Fournaise, la source de ce trémor est localisée sur le flanc Est, Sud Est, à l’intérieur de l’Enclos Fouqué, dans le secteur des Grandes Pentes. Pour une fois, l'éruption est située en basse altitude et devrait être visible depuis la Route des Laves, si le temps le permet. 

Pour le moment, en raison des mauvaises conditions météos, "aucune confirmation visuelle d’un début d’éruption n’a pu être faite pour l’instant sur les webcams". Toutefois, l'Observatoire précise que "la présence d’un trémor montre l’émission de gaz chauds et incandescents en surface, et de la possibilité d’émission de lave à court terme ou déjà en cours".
 


Combien de fissure ? 

Localisée dans le secteur des Grandes-Pentes, la coulée atteindra-t-elle la Route des Laves ? "Il est encore trop tôt pour le dire", estime Aline Peltier, directrice de l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise. Il faut encore localiser avec précisions cette ou ces fissures éruptives et évaluer également le débit éruptif. Il faut que les conditions météorologiques s’arrangent pour que nos équipes puissent se rendre sur site. Une équipe est déjà dans le Grand Brûlé pour apercevoir quelque chose, mais malheureusement les conditions sont trop mauvaises pour le moment".

Les trois précédentes éruptions ont été particulièrement brèves. La dernière, le 30 juillet, a duré 24 heures. Impossible de savoir combien de temps celle-ci va durer. "Nous savons qu'il y a pas mal de magma dans le réservoir, mais on ne peut pas savoir s’il va sortir en une ou plusieurs éruptions," précise Aline Peltier. 

Regardez ses précisions sur Réunion La 1ère :
 

Alerte 2-2 "éruption en cours"

La préfecture de La Réunion a décidé la mise en œuvre de la phase d’alerte 2-2 "éruption en cours dans l’enclos Fouqué" du dispositif spécifique ORSEC. Elle rappelle que l’accès du public à l’enclos Fouqué, depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan, sont interdits jusqu’à nouvel avis. 

 

De la pluie sur le volcan

Une reconnaissance sera effectuée et des mesures complémentaires prises dès que l’éruption sera stabilisée, précise la préfecture. Il faut également que les conditions météorologiques s'améliorent. Météo France annonce un temps humide dans les jours à venir sur une moitié Est de l'île. Ce dimanche, 56mm de pluie ont été relevés dans les hauts de Sainte-Rose. Le flanc du volcan a été copieusement arrosé ces dernières heures. Seules les régions Ouest et Nord-Ouest de La Réunion ont été épargnées. 
 


Les précédentes éruptions

En attendant les premières images de cette quatrième éruption du Piton de la Fournaise, retour sur les trois précédentes. Elles ont eu lieu en février, juin et juillet dernier.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :