Une gramoune hôspitalisée violée par un autre patient à St-Joseph

Lit hopital St-Joseph

Une patiente de 70 ans a été abusée sexuellement par un homme également hospitalisé à l’hôpital de St-Joseph. Des faits qui se sont déroulés dans la nuit du 4 au 5 avril dernier. La famille, encore sous le choc, porte plainte.

Annabelle Boyer
Publié le , mis à jour le

« Notre pauvre maman sans défense a été violée dans sa chambre d’hôpital dans la nuit du 4 au 5 avril 2018 par un autre patient qui souffre de troubles du comportement. L’équipe soignante ne nous a aucunement prévenus. 4 jours après, le médecin de garde a confirmé les faits. Jusqu’à aujourd’hui aucun examen n’a été effectué ». C’est le récit publié hier, sur les réseaux sociaux, par un enfant meurtri devant l’horreur qu’a subi sa mère sur son lit d’hôpital à St-Joseph, alors qu'elle y séjourne pour une infection de la vésicule biliaire.

Des violences que la septuagénaire avait rapporté à ses proches le lendemain, mais qui ne lui ont accordé aucun crédit dans un premier temps. "Nou la pa cru a elle, nou pensait qu'elle y délirait... alors que c'était vrai", raconte l'une de ses filles.
Mais depuis, les examens médicaux semblent confirmer l'agression sexuelle. "Personne ne nous a rien dit. Alors que l'hôpital était au courant, l'équipe de nuit est tombée sur ce monsieur dans la chambre de maman", poursuit-elle. Ce n'est que deux jours plus tard que les proches sont mis au courant.

L’agresseur présumé de la victime est un malade d’une soixantaine d'année, qui était lui aussi hospitalisé au moment des faits.

La famille porte plainte

Pour la famille, cette histoire sordide est une épreuve. "Lé très dur à vivre, na point de mots, on ne sait plus quoi faire". Une épreuve douloureuse et traumatisante aussi pour leur maman : "elle ne mange plus, elle ne boit plus, elle ne bouge plus. Elle se laisse aller. Elle a très peur".

Une plainte a été déposée par les filles de la victime contre l’auteur présumé. La famille a aussi déposé une plainte contre l’hôpital pour négligence. Elle déplore ne pas avoir été immédiatement informée de suite de ce qui est arrivé à leur maman.


Le reportage de patrick Smith et Laurent Josse.

Viol d'une gramoune à l'hôpital de St-Joseph
Reportage  -  Réunion la 1ère  -  Patrick Smith / Laurent Josse