Des "pass numériques" déployés à La Réunion pour former à l'usage d'internet

internet
© Patrick Lefevre/BELGA MAG/AFP

Des "pass numérique" vont être déployés à La Réunion. Soutenus par l’Etat, ils se présentent sous la forme de chèques d’une valeur de 10 euros, utilisables pour se former aux outils numériques.

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

Comment réduire la fracture numérique ? Aujourd’hui, près d’un français sur cinq n’utilise pas Internet ou avec de grandes difficultés. La Réunion n’est pas épargnée. De nombreuses personnes ont des difficultés à naviguer sur la toile. Quel que soit le lieu de résidence, le niveau d’études et de revenus, tout le monde est concerné.

A l’heure où de nombreuses démarches administratives sont dématérialisées, l’enjeu est important. Dans son plan pauvreté, présenté en décembre 2018, le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, avait évoqué la nécessité d’une "plus grande inclusion numérique des Français".
 

Que prévoit le pass numérique ?

L’Etat avait alors émis un appel à projets consacré aux "pass numériques" à destination des collectivités territoriales. "Les 48 territoires lauréats et notamment le conseil régional de la Réunion, se dotent ainsi d’un pass qui se présente sous la forme d’un carnet de 10 chèques similaires aux chèques culture ou aux tickets restaurant, d’une valeur de 10 euros chacun", explique la préfecture de La Réunion dans un communiqué publié ce jeudi 8 août.
 

A qui s’adresse-t-il ?

Ces chèques donnent accès à des ateliers mis en place dans les collectivités territoriales. Ils seront pris en charge totalement, ou partiellement, selon leur coût, grâce aux chèques transmis. Le but est de "former les détenteurs du pass à l’usage d’Internet". La préfecture de La Réunion précise que "le pass numérique sera remis à toute personne en difficulté face au numérique pour l’orienter vers un lieu de médiation numérique à proximité".
 

Quels objectifs ?

Selon le besoin, le pass donnera accès à cinq ou à dix ateliers de formation encadrés. L’objectif est de rendre les personnes autonomes pour effectuer des démarches en ligne. "Cet accompagnement à la dématérialisation des démarches sera notamment réalisé par les maisons de services au public (les futures maisons France services) outil de cohésion sociale et territoriale permettant à tous de disposer d’espaces mutualisés de services, au plus près de chez soi", conclut la préfecture.
 

L'actu en vidéo

02.09.19 Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port

Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port