L’ONF-Réunion, menacée de disparition ?

Olivier Teyssèdre, porte-parole de l'intersyndicale de l'ONF-Réunion
© Philippe Dornier | Olivier Teyssèdre, porte-parole de l'intersyndicale de l'ONF-Réunion

En raison de restrictions budgétaires, l’Office National des Forêts pourrait disparaître à La Réunion, selon l’intersyndicale de l’ONF. D’ores-et-déjà, les sentiers sont moins bien entretenus, et d’autres missions remises en cause.

Philippe Dornier Publié le , mis à jour le

8 millions d’€ de budget en 2018 (5 de moins qu’en 2017) : la tendance inquiète l’intersyndicale de l’ONF-Réunion. D’après son porte-parole, Olivier Teyssèdre, « la direction générale pense que l’ONF coûte cher outremer, en particulier à La Réunion, et est un panier percé. »
 

Réduction d’effectifs


Invité de la matinale radio sur Réunion La 1ère, il dénonce « un manque de personnel, des départs en retraite non remplacés. » Résultat : un tiers de personnel en moins ces dernières années (220 agents aujourd’hui, dont une centaine de fonctionnaires).
 

Fermeture de sentiers secondaires ?


Olivier Teyssèdre déplore que « l’entretien des sentiers diminue. » Les plus fréquentés sont prioritaires, mais sur « les petits sentiers, il n’y a pas d’intervention. » Un réseau secondaire dont les syndicats craignent la fermeture, dans un courrier adressé aux élus.
 

Appel au soutien de la population


« Essayez de respecter les sites entretenus par l’ONF » lance Olivier Teyssèdre. Il invite les pique-niqueurs à ramener leurs déchets, et les randonneurs à ne pas s’aventurer sur les sentiers fermés : « On essaie de faire prendre conscience au public qu’il est acteur de son environnement. »