Cyclone Idaï : 5 conteneurs renfermant 60 tonnes d'aide prêts à partir

Piroi envoie de l'aide au Mozambique mars 2019
© Philippe Hoareau (Réunion la 1ère)

Le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi ont été touchés par le cyclone Idaï. La PIROI s'organise. De l'aide humanitaire va être envoyée de toute urgence de La Réunion et Mayotte. 60 tonnes de produits de première urgence vont été acheminés dans les prochaines heures. 

M.B et F.F Publié le , mis à jour le

Le Mozambique a été traversé par le cyclone Idaï. Redevenu tempête, puis dépression, les nuages de Idaï ont déversé des pluies torrentielles sur l'Ouest du pays, puis sur le Zimbabwe et, dans une moindre mesure, le Malawi. Ces pays, parmi les plus pauvres de la planète, se retrouvent démunis face à une telle catastrophe. 
Les ponts ont disparu. Les routes sont détruites. Les arbres ont été déracinés, les pylônes sont tous couchés, sans oublier les milliers de cases, en dur, dont les toitures ont été arrachées avec la violence du vent.
 

60 tonnes s'envolent vers le Mozambique

Envoi de 5 conteneurs au Mozambique mars 2019
© Michelle Bertil (Réunion la 1ère)

Selon les autorités mozambicaines, le bilan pourrait être de plus de 1 000 morts. On parle aujourd'hui de 500 000 sinistrés sur ces trois pays. Les images aériennes réalisées la fédération de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont très inquiétantes. 
Pour essayer d'amortir le choc de cette catastrophe, la PIROI (plateforme d'Intervention interrégionale de l'Océan Indien) se mobilise pour envoyer 60 tonnes de matériels de Première Urgence. 5 conteneurs sont déjà près à partir depuis La Réunion et Mayotte s'apprête à faire de même.
 

500 tonnes encore disponibles

Aide pour le Mozambique 19 mars 2019
© Michelle Bertil (Réunion la 1ère)

Les responsables de la plateforme soulignent : "Du matériel a déjà été déposé au Mozambique, cet envoi va compléter ce qu'il y a sur place. Tous les stocks de la PIROI sont en alerte. Pour l'instant, nous travaillons avec les matériels de La Réunion et de Mayotte, mais si besoin nous pouvons disposer de 500 tonnes supplémentaires". Reste à savoir, si elles seront suffisantes. On estime que 1 million 600 000 personnes ont été touchées par ce phénomène dans ces trois pays. 

Le reportage de Michelle Bertil et Philippe Hoareau :