Mayotte : le juge Hakim Karki en garde à vue

Un homme poignarde une femme et se pend
© Polynésie 1ère

Hakim Karki, juge d'instruction du tribunal de grande instance de Mayotte, est en garde à vue depuis ce matin.

HAKIM Ali Said Publié le , mis à jour le

Une plainte pour viol a été déposée à l'encontre du juge Hakim Karki. Le parquet de Mamoudzou s’étant dessaisi du dossier , c’est celui de Saint-Denis qui instruit l’affaire. Le juge Karki n’est autre que le juge en charge de l’instruction de l’affaire dite Roukia, une affaire d’homicide qui met en cause des gendarmes et des policiers du GIR de Mayotte.
 
C’est une professeur de danse qui accuse le célèbre juge d’instruction Hakim Karki de viol. Un crime qui aurait été commis mardi soir à la suite d’une soirée à Mamoudzou. Seule certitude pour l’heure, le magistrat aurait raccompagné ce soir là  la jeune femme. Une danseuse qui entretiendrait des relations amicales avec au moins un membre des renseignements généraux à Mayotte.
 
Le juge Hakim Karki est le magistrat instructeur de l’affaire Roukia. Cette jeune femme morte d’une overdose en janvier. Des membres du GIR de Mayotte, le groupement d’intervention régionale, sont mis en examen dans cette affaire. Il leur est reproché d’avoir mis en circulation de la drogue dure. Drogue peut-être à l’origine de la mort de la jeune femme.
 
Cette accusation de viol, à l’encontre du juge Karki, ne laisse pas indifférents des avocats saisi du dossier Roukia. Certains y voient là une machination pour saborder une instruction qui se termine et qui met en cause des policiers et des gendarmes. Il y a 3 semaines déjà le juge Hakim Karki était convoqué à La Réunion par le premier président de la cour d’appel. Un avocat l’accusait alors de propos déplacé lors d’une audition. Les ennuis judiciaires ne sont pas finis pour le juge d’instruction Hakim Karki