Les kwassa ambulances de plus en plus fréquents à Mayotte

Des clandestins comoriens  à bord d'un kwassa kwassa
© AFP | Photo d'illustration

Deux kwassa ambulances ont débarqué leurs blessés sur les plages de Mayotte ce week-end. une jeune femme de 21 ans est décédée.

Erwann Ponnet
Publié le , mis à jour le

Sur la plage de Koungou, les sapeurs-pompiers et le SMUR de Mayotte n'ont pu que constater le décès de la jeune femme de 21 ans. Ce sont les gendarmes du peloton de surveillance et d'intervention qui ont donné l'alerte. Dans la nuit de vendredi à samedi, ils repèrent six clandestins qui leur signalent la présence de blessés sur le bord de mer. Quelques heures plus tôt, un kwassa ambulance les avait débarqué sur le rivage avant de reprendre la mer pour Anjouan. Un bébé et une femme âgée ont été hospitalisés au centre hospitalier de Mayotte.

Samedi 29 août, vers 10 heures du matin, selon un scénario identique, un autre kwassa ambulance débarque, cette fois, 3 blessés graves. Pour l'un d'entre eux, le pronostic vital est d'ailleurs engagé. Là encore, les blessés ont été hospitalisés au CHM. A Anjouan, ils avaient été victimes d'un accident de la circulation. Selon les Nouvelles de Mayotte qui a révélé ce " week-end d'horreur " dans son édition de ce lundi 31 août, les " kwassas ambulances sont de plus en plus fréquents " et ils débarquent leurs blessés " au plus près de Mamoudzou sachant que l'intervention des secours sera ainsi bien plus rapide ".