Comores : la mascarade électorale

Comores
© Jean-Paul Mélade

Sans aucune surprise la CENI (Commission Electorale nationale indépendante nationale) a publié les chiffres provisoires de l'élection présidentielle comorienne, mettant largement en tête le candidat-président. Les résultats définitifs seront proclamés dans quelques jours par la Cour Suprême.

 

Jean-Paul Melade
Publié le , mis à jour le


Kiki le devin 


D'aucuns s'attendaient à ce résultat après le bourrage des urnes constaté dans certains bureaux de vote de l'archipel et l'affirmation du ministre de l'intérieur Mohamed Daoudou (dit Kiki) déclarant que ces incidents "n'étaient pas de nature à altérer le scrutin". Jeudi dernier il avait déjà prédit qu'il annoncerait lui-même le nom du gagnant provoquant le courroux de l'opposition.

En attendant son sacre par la Cour Suprême Azali Assoumani passe officieusement largement en tête au 1er tour et redeviendra bientôt le président de l'Union pour 5 ans. Il écrase largement tous ses adversaires avec près de 61% y compris le candidat du parti Juwa Ahamada Mahamoudou, ridicule avec son 14,62%.
 
Le ministre de l'intérieur comorien Mohamed Daoudou
© Jean-Paul Mélade | Le ministre de l'intérieur comorien Mohamed Daoudou

 

Réaction de l'opinion publique ? 


Comment va réagir l'homme de la rue à l'annonce de ce score sans appel ? de cette victoire connue d'avance ? Réponse dans quelques heures, sachant que l'heure tardive de l'annonce (près de 21h) n'est pas propice à une quelconque manifestation ou débordement de joie important dans les deux camps ! d'autant que l'armée veille au grain de jour comme de nuit postée dans tout le pays. 
La grande majorité de la population opposé au régime du Colonel Azali se réveille ce matin avec un coup de massue sur la tête. Que fera t-elle ? Réponse dans les heures à venir.