Facebook, Snapchat ou Google…  les réseaux sociaux les connus du grand public n’occupent que 10% de l’activité du monde de la toile.
Les 90% des sites restants constituent le « deep web », la toile profonde, où se déroulent des échanges plus discrets : ventes d’armes, rencontres pédophiles.. les contacts  sont anonymes.
C’est dans cette zone que se trouve le « Dark web », la toile sombre, une application sensée échapper à tout contrôle.
Notre rédaction, Réunion 1ère télé l’a testé pour vous, en allant à la rencontre d’un « dark internaute ».
 Le reportage exclusif d’Aurélie Contant dans notre journal télé à 19h00…
Extrait

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.