Un homme de 17 ans insulte un agent de sécurité qui lui demande de retirer ses pieds d’un siège. L’agent encaisse sans broncher les propos racistes et même les crachats de la part de son agresseur. La scène s'est déoulée dimanche dernier dans un train de banlieue de Brisbane. Elle a été filmée et postée sur Youtube.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Depuis, les réactions indignées se sont multipliées à la fois sur les réseaux sociaux et dans la sphère politique australienne. Le jeune homme s’est livré à la police et a comparu lundi devant un tribunal de première instance, qui l’a remis en liberté provisoire en attendant une prochaine audience, le 3 novembre prochain. 
 
Plusieurs précédents
 
Ce n'est pas la première fois, loin de là, que ce type d'agressions survient en Australie.

En septembre 2014, sur une ligne de bus reliant Sydney à Newcastle (Nord), une jeune Australienne avait écopé d’une peine de deux mois de prison avec sursis et d’une amende de 500 dollars australiens après avoir été reconnue coupable d’attaques racistes à l’encontre d’une autre passagère âgée de 77 ans.
 
Le 2 juillet 2014, dans un train de Sydney, Karen Bailey, 55 ans, avait elle aussi été filmée alors qu’elle s’en prenait à une autre passagère d’origine asiatique en tentant de ridiculiser son aspect et son accent.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

En août 2014, à Perth (Sud-ouest du pays), une autre Australienne d’origine asiatique avait été verbalement agressée par une Australienne aborigène.
 
La police australienne, ainsi que la Commission fédérale chargée des relations interethniques, ont encouragé les personnes se trouvant témoins de ce genre de comportement d’en dénoncer les auteurs.
 
Des touristes françaises prises à partie
 
Le 11 novembre 2012, c’était au tour de touristes françaises qui avaient eu la mauvaise idée de se mettre à entonner une chanson en français d’être prises pour cible de propos injurieux. À bord de cet autobus, la Française Fanny Desaintjores, alors âgée de 22 ans, était accompagnée d’autres amies. L’un des passagers australiens, David Graham, 36 ans, s’était alors mis à leur crier de « parler anglais ou mourir ». S’en étaient suivies des menaces d’agression physique faisant notamment allusion à une ablation de seins à coups de cutter.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

L’incident, à bord d’un autobus au sud-est de Melbourne, avait là aussi été filmé et posté sur Youtube. L’Australien a été reconnu coupable d’agression à caractère racial, xénophobe, misogyne et sexiste. La juge Jennifer Anne Benn Goldsbrough l’avait ensuite condamné à une peine de 21 jours de prison, fin mars 2013.