Une mauvaise qualité de l'eau pour la moitié des communes

20170208 Robinet eau
© Michelle Ozoux (Réunion1ère)

L’observatoire Régional de la Santé a présenté ses chiffres sur la qualité de l’eau en 2018. Un Réunionnais sur deux boit de l’eau de mauvaise qualité. En cause, les réseaux de distribution et leur sécurité sanitaire.

Nathalie Rougeau avec Céline Latchimy Publié le , mis à jour le

L’Observatoire Régional de la Santé vient de présenter des chiffres clés de l’année 2018 sur la qualité de l’eau à La Réunion. Un Réunionnais sur deux boit de l’eau de mauvaise qualité. En cause, les réseaux de distribution. Leur sécurité sanitaire fait défaut dans 46 % des cas. 

Issus de l’ARS OI, ces chiffres alarmants s’expliquent par un traitement de potabilisation qui n’est pas adapté, ou par l’absence de traitement de chloration.

Un risque microbiologique avéré dans 8 communes

Autre constat : pour 5 % des abonnés, il y a des parasites dans l’eau qui peuvent entraîner des troubles intestinaux et même provoquer des gastro entérites.

8 communes ou quartiers sont concernés par le risque microbiologique avéré, en majorité dans l’est : Sainte-Marie, Bras-Panon, Saint-André, Saint-Benoît, la plaine des Palmistes, Salazie, Cilaos et l’Etang-Salé.

Une qualité de l’eau alarmante à Bras-Panon

Bras-Panon est la ville qui connaît le plus de problème, avec l’ensemble de son réseau dans le rouge. Cela fait plusieurs années que la mairie et l’exploitant doivent lancer un programme d’amélioration, toujours pas mis en œuvre à ce jour.
Dans ces villes ou quartiers répertoriés sur le site eaudurobinet.re, il est conseillé de faire bouillir l’eau 3 minutes ou de consommer de l’eau embouteillée.

Des informations qui ne sont pas nouvelles. Ces dernières montrent ainsi que la qualité de l’eau sur l’île reste préoccupante.