Après La Réunion, l’île Maurice va-t-elle subir la crise requin ? Des habitants de Tamarins dont Aurélie Fleuriau-Château le craignent. La surfeuse qui a vécu pendant 5 ans à La Réunion est encore meurtrie par le souvenir douloureux d’amis tués par les squales. Autant dire que la multiplication des observations de bouledogues et de tigres dans le lagon n’a rien de rassurant (voir les photos prises au début du mois de juin 2017).
De plus, les riverains du lagon de Tamarin viennent d’apprendre qu’un projet d’installation de ferme aquacole était dans les tuyaux.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Capture d'écran Facebook
Un aspirateur à requin !

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Capture d'écran Facebook
Pour les opposants au projet, la ferme aquacole est : « Un frigo géant pour les requins ! », le titrait le 13 juin 2017 le journal La Sentinelle et les opposants au projet de poursuivre, « les investisseurs comptent construire ces frigos, là ou les jeunes apprennent à nager, à kitesurfer et surfer. »
Les pêcheurs traditionnels de l’île sœur, interrogés sur le sujet, ne sont pas ravis. Déjà confrontés aux bateaux étrangers qui pêchent illégalement dans les eaux mauriciennes, ils redoutent que ces fermes soient néfastes pour le lagon et les coraux…
Enfin, tous s’interrogent sur l’intérêt de ces fermes aquacoles si elles ont un impact négatif sur le tourisme, première ressource financière de Maurice. 
Article de La Sentinelle

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Capture d'écran Facebook