Marine nationale : 520 kgs d'héroïne saisis dans l'Océan Indien

frégate le Floréal

La Marine française, chargée de la lutte contre les trafics dans l’Océan indien, a saisi 520 kilos d’héroïne à bord d’un boutre. C'est ce qu’a annoncé, mercredi, le ministère français des Armées.
 

Annabelle Boyer
Publié le , mis à jour le

La Marine française, opérant au profit de la Task Force 150, chargée de la lutte contre les trafics dans l'océan Indien, a saisi 520 kilos d'héroïne à bord d'un boutre ce mardi 28 mai. Une opération menée par la frégate de surveillance française le Floréal, basée à La Réunion,

Début mai, dans le cadre d’une mission de lutte contre les trafics illicites, le Floréal avait déjà saisi 5 tonnes de produits stupéfiants en quatre jours en mer d'Arabie. « Le Floréal a effectué quatre enquêtes à bord de boutres dont le comportement était jugé suspect et trois d’entre elles ont donné lieu à une saisie », indique la Marine nationale. « Alors que l’hélicoptère embarqué de la frégate, un Panther de la 36F, effectue une surveillance maritime de la zone, il repère un boutre qu’il considère comme présentant des critères de suspicion à quelques dizaines de nautiques de la position du Floréal. La frégate se met alors à suivre cette piste d’intérêt. Arrivée à son niveau, elle confirme le caractère suspect et décide avec l’accord de la CTF150 de visiter les boutres. Après la sécurisation de celui-ci, l’équipe de visite investigue le boutre et découvre des produits stupéfiants », précise-t-elle.

Les deux premiers boutres transportaient respectivement 2,2 tonnes et 2,6 tonnes de résine de cannabis tandis que le dernier détenait une cargaison plus diverse comprenant plus de 650 kg de cannabis, 5,7 kg de méthamphétamine et enfin 1,3 kg d’héroïne. Des drogues qui ont ensuite été détruites.

La Marine nationale est un des premiers maillons de la chaîne de la lutte contre le narcotrafic, ce qui permet d’intercepter de grosses quantités de drogue à destination principalement du marché Européen.
A elle seule, la frégate le Floréal a intercepté pas moins de 13 tonnes de drogues dans la zone Océan indien depuis septembre 2018.