Les Maldives rétablissent la peine de mort, même pour les mineurs

Maldives 1
De l'autre côté de la carte postale, le rétablissement de la peine de mort aux Maldives

L'archipel, membre des îles Vanille au même titre que la Réunion, a mis fin à 60 ans de moratoire au sujet de la peine capitale. Les mineurs coupables de meurtre pourront aussi être condamnés à mort. La république des Maldives entend ainsi renouer avec un des principes de la charia. 

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

Le gouvernement des Maldives a annoncé le mois dernier, la fin de soixante ans de moratoire au sujet de la peine capitale. L'âge de responsabilité criminelle aux Maldives est fixé à 10 ans de manière générale, et à 7 ans pour certains crimes comme le vol, la fornication ou la consommation d'alcool. Dans un communiqué publié le 29 avril dernier, le Haut Commissariat aux Droits de l'Homme (HCDH) de l'ONU, s'alarme: "Avec le nouveau règlement, un enfant de 7 ans peut donc être condamné à mort".

L'ONU a condamné ce retour en arrière et appelé le pays à abroger la peine de mort. Mais elle a peu de chances d'être entendue par le président Abdulla Yameen Abdul Gayoom qui a la volonté de revenir à certains principes de la charia. 

En savoir plus: Maldives : la peine de mort pour des enfants de 7 ans ?

L'actu en vidéo

02.09.19 Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port

Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port