Maintien en zone d'attente : les migrants sri-lankais fixés sur leur sort ce mardi

68 migrants sri lankais
© Jean-Régis Ramsamy Réunion La 1ère

La cour d’appel doit rendre son arrêt ce mardi 12 février. Elle va décider de maintenir ou non les 68 migrants en zone d’attente. Ils sont arrivés à La Réunion à bord de l’Imula le 5 février dernier.

Antoine Garnier / LP Publié le

Seront-ils maintenus en zone d’attente ? 68 des 72 migrants sri-lankais arrivés à La Réunion seront fixés sur leur sort ce mardi 12 février. Ils seront à nouveau devant la Cour d’appel pour entendre la décision des magistrats.
 

Huit jours en zone d'attente

Samedi dernier, le juge des libertés et de la détention du tribunal de Saint-Denis avait décidé de leur maintien en zone d’attente pour au moins huit jours. Demandant à sortir de ce confinement, les migrants ont donc engagé une procédure. La cour d’appel doit rendre son arrêt ce mardi en fin de journée. Elle pourrait décidé de maintenir leur placement en zone d'attente dans la limite de vingt jours.
 

Demandes d'asile

Hier, lundi, les 68 migrants ont été entendus par des magistrats de la cour d’appel. L’audience s’est achevée tard hier soir. Les migrants ont ensuite été reconduits en zone d’attente à l'aéroport et dans un hôtel dionysien.

Les 72 migrants sont arrivés à La Réunion à bord de l’Imula le 5 février dernier. Tous ont déposé une demande d’asile. Pour le moment, quatre demandes ont été acceptées par le ministère de l’Intérieur après un avis positif de l’Ofpra, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides. Pour les autres demandes, les migrants ont encore la possibilité de faire appel de ce refus auprès du tribunal administratif.