Le match opposant Madagascar au Sénégal devait être une fête. Finalement, il restera dans les mémoires comme une tragédie. Un mort, trente-sept blessés, dont deux toujours dans un état grave selon le ministre de la Santé. Harinirina-Yoël-Honora Rantomolala a précisé à lexpressmada.com  que la victime n'a pas pu être identifiée : "Elle est apparemment âgée d'une trentaine d'années, mais ne portait pas de papier sur elle".
Un père de famille qui avait perdu de vu son enfant de 9 ans dans l'incident a eu la chance de le retrouver sain et sauf à l'hôpital.

Les policiers vendaient des billets aux abords du stade 

Ce drame est dû, selon la presse locale à une organisation approximative de la vente des billets. La foule était présente devant les guichets, dès 9 heures dimanche matin. Une double billetterie a permis à des policiers d'écouler de faux tickets d'accès. Ils étaient vendus, en moyenne 15 000 ariary. Le début du match approchant, les spectateurs ont afflué vers les entrées. Les forces de l'ordre ont repoussé les personnes présentes en faisant usage de grenades lacrymogène. Les gendarmes se sont déployés devant l'entrée, arme en mains, et ont installé un camion devant les portes du stade. La Fédération malgache de football n'a pas réagi à la suite de ces incidents...