A Madagascar, le pape François célèbre une messe devant près d'un million de fidèles

A Madagascar, des milliers de pèlerins assistent ce dimanche 8 septembre, à la grand messe du pape François.
© TIZIANA FABI / AFP | A Madagascar, des milliers de pèlerins assistent ce dimanche 8 septembre, à la grand messe du pape François.

A Madagascar, des milliers de pèlerins ont assisté ce dimanche 8 septembre, à la grand messe du pape François. Le souverain pontife a célébré cette messe en français. Cet événement était le point d'orgue de sa visite dans la "Grande île". 
 

LP (avec AFP) Publié le , mis à jour le

Plusieurs centaines de milliers de Malgaches venus des quatre coins du pays ont assisté ce dimanche 8 septembre en lisière de la capitale, Antananarivo, à la grand messe du pape François. Cet événement était le point d'orgue du deuxième jour de sa visite dans la "Grande île".

Près d’un million de pèlerins étaient rassemblés sur le site de "Soamandrakizay" ("Un bien pour l'éternité" en malgache). Cet ancien vignoble de 60 hectares a été spécialement aménagé pour y entendre le message du Saint-Père qui a célébré cette messe en français.

Retrouvez ici la messe sur Réunion La 1ère :

 

La fin de "la culture du privilège" 

Dans son homélie, le pape François a rappelé "les exigences de l'engagement à la suite de Jésus fondées sur le détachement personnel et l’ouverture au don de Dieu". Le souverain pontife a prêché pour la fin de "la culture du privilège", "la fin de la corruption", et il a appelé à "ne pas instrumentaliser le nom de Dieu". 

À la fin de la célébration, le Pape a récité la prière de l'Angélus. Il a aussi mentionné la mémoire de la Nativité de la Vierge Marie, qui a lieu ce jour. Le Saint-Père doit rencontrer en fin de journée des prêtes, religieux et religieuses.

Le "pape des pauvres"

A Madagascar, île majoritairement chrétienne qui compte un tiers de catholiques, les institutions religieuses jouent un rôle fondamental dans l'éducation et la santé. Samedi, lors d'une rencontre avec les autorités politiques et civiles du pays, le pape argentin avait appelé à lutter contre "la corruption et la spéculation qui augmentent la disparité sociale" évoquant "la grande précarité" parfois "inhumaine" de la population de l'île. 
 
Le pape François à son arrivée sur le site de Soamandrakizay pour la grande messe.
© Tiziana FABI / AFP | Le pape François à son arrivée sur le site de Soamandrakizay pour la grande messe.

L'instabilité politique du pays n'a pas favorisé son développement économique, essentiellement basé sur l'agriculture, avec notamment l'exportation de la vanille et du cacao. A Madagascar, cinquième plus grande île du monde (587.000 km2) où les neuf dixièmes de ses 25 millions d'habitants vivent avec moins de deux dollars par jour, beaucoup d'habitants ne mangent pas à leur faim et ne vont pas à l'école.
 
 

Des pèlerins venus de loin 

Le long des routes de la capitale, une foule ardente et pauvre a guetté samedi le passage de la voiture du pape, progressant sur des routes accidentées le long de rizières, de feux artisanaux pour cuire des briques rouges et de modestes étals de fruits. Ce dimanche, François s'adresse à eux, après un premier rendez-vous samedi soir avec 100.000 jeunes conviés à une veillée.
 

Des fidèles sont arrivés ces derniers jours à Antananarivo, hébergés sous des tentes dans les cours des paroisses et écoles de la capitale pour être à pied d'oeuvre ce dimanche pour la messe. De nombreux pèlerins sont aussi venus de La Réunion. La dernière visite d'un pape, Jean-Paul II, dans l'Océan Indien, remonte à trente ans. 
 

Le programme

Dimanche :
10h : Sainte messe à Soamandrakiza
15h10 : visite au Père Pedro, au village Akamasoa
16h : prière pour les travailleurs, sur le chantier Mahatazana
17h : rencontre avec les prêtres et religieux au collège St Michel.

Lundi :
7h30 : départ pour Maurice
10h40 : arrivée à Maurice
12h15 : messe au monument Marie-Reine de la Paix, à Port-Louis
16h25 : visite au sanctuaire du père Laval
16h55 : rencontre avec le président Vyapoory
19h : départ pour Tana
20h : arrivée à Tana

Mardi :
9h : cérémonie d'adieu
9h20 : départ pour Rome