Madagascar : l’ex-petit ami et 8 suspects déférés à Tamatave

Hommage aux jeune couple de français tués à Sainte-Marie
© Newsmada.com

L’enquête à Madagascar sur les meurtres de Magalie Chaigneau et Romain Bollon, bénévoles français de l’association Cétamada en passe d’être bouclée. 9 suspects ont été interpellés et doivent être inculpés. 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Neuf personnes ont été interpellées et placées en garde à vue par les gendarmes de l’île Sainte-Marie dans le cadre de l’enquête sur les meurtres de Magalie Chaigneau et Romain Bollon.
Les 9 suspects, 7 hommes (dont un français ancien compagnon de Magalie) et deux femmes, auraient dû être transférés au palais de justice de Tamatave ce mardi 30 Août 2016, mais les mauvaises conditions maritimes ont interdit le transport des gardés à vue.
 
Les suspects attendent d’être transportés à Tamatave
 
Les autorités attendent que l’océan se calme et si besoin dépêcheront un avion sur l’île pour permettre le transfert.
Les enquêteurs ne peuvent pas se prononcer, pour l’instant, sur le degré d’implication des uns et des autres. Deux gendarmes de la Section de recherche de La Réunion sont à Sainte-Marie depuis le début de la semaine à la demande du parquet de Paris. Ils travaillent dans le cadre de la coopération entre les justices des deux pays. Selon le site newsmada.com, les militaires se sont rendus sur les lieux du crime pour effectuer des prélèvements.
 
Les corps rapatriés
 
Il est encore trop tôt pour savoir exactement, ce qui s’est passé dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 Août 2016. Cependant, l’ex-petit ami de Magalie Chaigneau semble être au cœur de la tragédie. Les Malgaches, hommes et femmes suspectés, se sont rendus complices du double meurtre en apportant leur aide, leur bras armé ou en dissimulant les criminels.
Newsmada nous apprend que les dépouilles des deux Français ont été rapatriées, mardi…