Madagascar : la deuxième manifestation des partisans de Ravalomanana dégénère

Affrontements à Tana 3 janvier 2019
© madagascar-tribune.com

Pour la deuxième journée consécutive, les pros Ravalomanana, ont manifesté à Tananarive. Ils contestent les résultats de l'élection présidentielle. Comme la veille, les forces de l'ordre postée sur le parvis de la mairie ont dispersé la foule en tirant des grenades lacrymogènes. 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Les partisans de Marc Ravalomanana ne désarment pas. Jeudi, comme la veille, ils ont manifesté au centre-ville de la capitale. Leur but, était de se regrouper sur le parvis de la Mairie d'Analakely. Mais contrairement à mercredi, les forces de l'ordre sont intervenues très rapidement pour repousser la foule à coup de gaz et de grenades lacrymogènes.
Ces heurts ont duré plusieurs heures. Les militants de l'ancien président, arrivé second lors du scrutin présidentiel de décembre 2018, contestent le score d'Andry Rajoelina qui est crédité de 55,66 % des suffrages.
 

Des manifestants blessés, d'autres interpellés 


En fin de matinée, et malgré les barrages des gendarmes, une partie des manifestants est parvenue à s'introduire dans les jardins de la mairie de Tananarive. Ils ont été stoppés net dans leur entreprise par les gardes mobiles. 
Les manifestants se sont alors regroupés sur l'avenue de L'Indépendance où ils ont érigé des barrages. Là encore, les forces de l'ordre ont été contraintes d'intervenir pour dégager la chaussée. À 16 heures, écrit madagascar-tribune.com le calme semblait revenu dans les rues de Tananarive. Une ville quasiment déserte. 
Les autorités ont signalé l'évacuation de manifestants blessés et l'arrestation de dizaines d'autres. 



 

L'actu en vidéo

02.09.19 Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port

Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port