Les Portois, pris en otage dans le conflit du BTP, restent solidaires

20160413 Portois au marché
© Reunion1ere

Les grévistes érigent des barrages filtrants dès l’aube sur les ronds-points donnant accès à la ville du Port.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le

Les principales entreprises du bâtiment en grève ont leur siège au Port.
Les grévistes font pression sur les directions de ces sociétés en organisant des opérations coup de poing, en faisant fermer les entreprises ayant un lien avec le BTP, et en érigeant  des barrages filtrants... qui provoquent de gros embouteillages.
 
Une situation qui a pour conséquence la baisse de la fréquentation des commerces du Port.
Ce mercredi, jour de marché, certains forains ne se sont pas rendus au Port pour vendre leur produits et les clients étaient plus rares. 
Des Portois, qui se déclarent cependant, solidaires des grèvistes

En images avec Florence Bouchou, Willy Thévenin