Il peut encore y avoir des surprises, mais ils devraient être 13 sur la ligne de départ. Parmi les dernières candidatures déposées, celle ce vendredi 31 août au matin d’Europe Ecologie les Verts. C’est le patron lui-même qui s’y colle, Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional du parti écologiste.

Jean-Luc Poudroux, l’ancien maire de droite de Saint-Leu, dont on ne sait pas trop s’il sera soutenu par Didier Robert ou Michel Fontaine ou les deux, a également déposé sa déclaration de candidature. Et puis , Pierrick Robert est finalement le candidat désigné par le LPA, le parti du député déchu, Thierry Robert. Il s'est en effet présenté à 15h45 à la préfecture en compagnie de Bruno Domen, le maire de Saint-Leu, de Marie-Rose Won-Fah-Hin et de Thierry Robert lui-même.

Du côté des déclarés déjà connus, à gauche, certains étaient déjà candidats en 2017. Pour cette élection législative partielle, il faudra compter avec Perceval Gaillard pour la France Insoumise, Emmanuel Seraphin pour le PLR, soutenu par le parti socialiste et Gilles Leperlier qui se lance dans la 7ème circonscription pour le PCR.

Un certain nombre de candidats sans étiquette, plus ou moins connus, seront également dans la bataille : Jean-François Nativel, Jonathan Rivière, Aurélien Centon, Ulrich Quinot et un certain Mathieu Hoarau. Le Rassemblement National a investi la même candidate qu’en 2017, Michelle Graja et l’UPR, le parti de François Asselineau, a lui choisi Fabien Dijoux.

Ce soir à 18h on aura la liste définitive et un tirage au sort déterminera l’ordre des candidats sur les panneaux d’affichage et sur les tables des bureaux de vote.