Un peu plus de 110 000 électeurs de Saint-Paul, Saint-Leu, Saint-Louis, l’Etang-Salé, Les Avirons et Trois-Bassins sont appelés à remplacer Thierry Robert, déchu de son mandat au mois de juillet par le Conseil Constitutionnel pour ne pas avoir payé ses impôts à temps.
 
Thierry Robert, qui perd son siège après à peine un an de mandat, espère que ses électeurs reporteront sur son frère Pierrick les voix qui lui avaient permis d’être élu en 2012 et en 2017.

A droite, Jean-Luc Poudroux assure bénéficier à la fois du soutien d’Objectif Réunion de Didier Robert et de celui du président des Républicains Michel Fontaine. L’ancien président du Conseil Général et ancien maire de Saint-Leu sera concurrencé dans son camp par les cinq candidats sans étiquette : Jonathan Rivière qui défend carrières et NRL, Jean-François Nativel et le risque requin, Aurélien Centon de l’association ti cœur, le notaire de Saint-Louis Ulrick Quinot et Mathieu Hoarau.
 

A gauche l’absence d’un candidat socialiste n’empêche pas la division puisque Perceval Gaillard de la France Insoumise, Emmanuel Séraphin du PLR et Gilles Leperlier pour le PCR devront se partager les voix, sans compter celles que compte capter Jean-Pierre Marchau pour Europe Ecologie Les Verts. Enfin les anti-européens de l’UPR avec Fabien Dijoux et l’extrême droite du Rassemblement National avec Michelle Graja, complètent la liste.