Le+ du 19h : L'arrivée de la méga barge, Zourite

Le+ du 19h : L'arrivée de Zourite, la méga barge

Elle s’appelle Zourite… et c’est une sacrée bestiole !
Il a fallu 16 mois au chantier naval de Gdynia en Pologne pour construire cette méga-barge, de 107m de long, 44 m de large (la taille d’un terrain de football) et des structures jusqu’à 33 mètres de haut.

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

Zourite est équipée d’engins de levage, capables de soulever jusqu’à 4800 tonnes… c’est la plus grosse capacité de levage jamais installée sur un navire.

Le 30 mars, à sa sortie du chantier de Gdynia, Zourite a été embarquée sur un navire semi-submersible en direction de La Réunion pour un voyage de 50 jours. Après avoir contourné l’Afrique du Sud, Zourite est arrivée en baie de la Possession.
 
Les curieux pourront l’admirer pendant quelques jours, le temps qu’elle soit débarquée du semi-submersible pour rejoindre son port d’attache. Une grande cérémonie est prévue le vendredi 27 mai pour son baptème.

C’est seulement dans le courant du mois de juin que Zourite se mettra en action pour la plus impressionnante phase des travaux de la NRL, la construction du viaduc de 5,4km (le plus grand viaduc en mer jamais construit en France).

Zourite va jouer un rôle central dans l’installation des 48 piles qui soutiendront l’ouvrage (entre 20 et 30m au-dessus du niveau de la mer).

Elle ira chercher les différents éléments au Port. Pour cela, elle se hissera au niveau du quai sur ses 8 grandes pattes de 55 mètres. Elle embarquera d’abord les embases (c’est la base des piles… d’énormes structures de 4500 tonnes) qu’elle ira positionner avec une extrême précision au fond de l’eau. Puis elle viendra poser dessus, la tête de pile, partie supérieure (2400 tonnes)... et enfin, pour supporter la chaussée, un méga-voussoir de 23 mètres de long et environ 2000 tonnes. Tous les 15 jours, une nouvelle pile sortira ainsi de l’eau. Une manoeuvre que zourite va répéter 144 fois pendant 24 mois pour mettre en place les supports du viaduc.
 
Il ne restera plus qu'à trouver les 18 millions de tonnes de roches nécessaires à la construction de la route digue, c’est-à dire l’autre moitié de cette nouvelle route du littoral.

 

L'actu en vidéo

27.08.19 Brésil : le président rejette l'aide d'urgence du G7

Brésil : le président rejette l'aide d'urgence du G7