La barge zourite au travail sur le chantier de la nouvelle route du littoral

20160527 Zourite barge
© Gilbert Hoair (Réunion1ere) | la barge à la Grande Chaloupe

Zourite, c’est une barge méga géante de couleur bleue.On l’a vu arriver de Pologne où elle a été construite pour transporter  les 48 piles du futur viaduc. Elles soutiendront l’ouvrage d’art de 5,4 kilomètres de la nouvelle route du littoral . 

Michelle Bertil
Publié le , mis à jour le

Zourite, n’a pas pu se rendre en mer aujourd’hui , trop de houle. Ironie du sort pour une pieuvre (NDLR : zourite = pieuvre en créole).  Elle est restée à quai à la Grande Chaloupe .
La barge, présentée en Mai 2016 à la presse, mesure 107 m de long, 44 de large. Elle a été spécialement construite pour le chantier de la NRL qui reliera Saint-Denis à la Possession d’ici 2020 . Elle est une pièce maitresse du viaduc du chantier qui serait le plus long viaduc en mer de France .
 
Zourite a 8 longues jambes

L’énorme monstre de fer auto-élévateur et auto propulseur a 8 longues jambes pour pouvoir hisser les piles sur des appuis situés entre 20 et 30 mètres au dessus du niveau de la mer. Zourite a déjà fait des tests pour appréhender sa façon de travailler dans des conditions différentes de houle, savoir comment se positionner ou élever sa plateforme. Pour transporter chaque élément de l’ouvrage, la barge effectuera plusieurs aller-retour entre le Port et le large. Les opérations ont commencé la semaine dernière pour la pose de la 1ère pile.             

Voici comment elle va procéder :  



Zourite pose la première pile du viaduc de la nouvelle route du littoral.

NRL : VA - image premiers travaux de Zourite en mer 20160831
© Region Reunion / Laurent Degebhardt
NRL : VA - image premiers travaux de Zourite en mer 20160831
© Region Reunion / Laurent Degebhardt
NRL : VA - image premiers travaux de Zourite en mer 20160831
© Region Reunion / Laurent Degebhardt
NRL : VA - image premiers travaux de Zourite en mer 20160831
© Region Reunion / Laurent Degebhardt
NRL :
© Region Reunion / Laurent Degebhardt