L'heure d'été va-t-elle passer l'hiver ?

Heure d'hiver
© France-Bleu

Cela fait plus de 40 ans que les Français de l'Hexagone avancent ou reculent leur montre deux fois par an. Mais cela vaut-il encore le coup ? L'Europe cogite là-dessus et lance une consultation publique. Il reste moins d'une semaine pour donner son avis sur internet. 

Samileï Hoarau Publié le

Les troubles du sommeil ou autres impacts biologiques ne concernent pas les Réunionnais. Depuis 1975, l'île est à la marge de ce changement d'heure. Notre heure locale ne varie pas, et l'économie énergétique - aujourd'hui contestée sur le continent - n'a jamais été une donnée ici.

Malgré tout, les Réunionnais qui voudront se prononcer dans le cadre de l’enquête publique lancée par la Commission européenne, vont donc le faire d'abord sur ces petits changements qui modifient leur quotidien et leurs habitudes chaque mois de mars et d'octobre.
 

Un confort avant tout


Le quotidien professionnel par exemple, pour joindre un collègue à Paris, deux heures de décalage c'est souvent plus simple que trois. En revanche, en prenant l'avion direction la capitale, les 10 heures de vol en paraissent 8 dans un cas, 7 dans l'autre. 

Après, pour l'essentiel, il va être question des liaisons téléphoniques ou internet avec la famille, des programmes radio et télé qui ne tombent plus au même moment, et surtout, très souvent du football ! Les amateurs de ballon rond préfèrent de loin l'heure d'été, qui permet de voir les matches moins tard. 
 

Consultation publique via internet


Beaucoup de question de confort donc, dont se soucie également la Commission européenne. Les Réunionnais ont jusqu'au 16 août pour les exprimer sur son site internet. Pour retrouver l'enquête internet, tapez " commission européenne consultation hiver " dans votre navigateur.

Le prochain passage à l'heure d'hiver et aux trois heures de décalage, ce sera en tout cas le dimanche 28 octobre.