Handicap : 3 ans de scolarité perdus

Jean-Claude Toison
© Philippe Dornier | Jean-Claude Toison

6.133 élèves en situation de handicap sont recensés par le rectorat à La Réunion. Mais faute d’accompagnement, tous n’ont pas fait leur rentrée, regrette l’association DYS’Semblables, qui épaule les enfants « DYS » et leurs familles.

Philippe Dornier Publié le

« L’enfant perd facilement 3 ans de sa scolarité », évalue Jean-Claude Toison. Invité de la matinale sur Réunion La 1ère radio, le président de DYS’Semblables additionne les 2 années nécessaires pour consulter les nombreux spécialistes médicaux, et le temps nécessaire pour obtenir un(e) AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap). Certains élèves n’auront d’auxiliaire qu’en décembre, malgré une demande formulée avant la rentrée.

Jean-Claude Toison, invité de la matinale

Jean-Claude Toison reconnaît néanmoins « une très grosse évolution, une volonté d’avancer » de la part du rectorat, qui ouvre 7 ULIS (intégration en milieu scolaire ordinaire) en 2018-2019, ce qui porte leur nombre à 222.