Halogènes : les ampoules interdites à la vente

ampoule à incandescence
© Remi Kenzo Pages

Ce samedi 1er septembre marque la fin des ampoules halogènes en France et en Europe. Dans le cadre d’une directive européenne de 2009, leur vente sera désormais interdite par souci économique et écologique. Cette mesure fait le bonheur des LED.
 

Céline Latchimy Publié le , mis à jour le

C’est à la suite d’une nouvelle réglementation européenne que cette décision a été prise. Une interdiction qui fait suite à une directive "éco-conception" de 2009. L’objectif : réduire la consommation des appareils électriques et électroniques. Toutefois, les commerçants pourront encore présenter des ampoules halogènes à la vente, seulement le temps d’écouler leurs stocks.


La santé mise en lumière


Plus qu’un souci économique et écologique, les lampes halogènes sont également dangereuses pour la santé. Cet éclairage artificiel est composé d’un filmant de tungstène. Mais ce qui pose surtout problème, c'est la présence de brome et d’iode. Ces gazs halogènes sont placés sous haute pression dans une enceinte en verre de quartz. Malgré le filtre UV, l’échauffement de l'ampoule peut provoquer de graves brûlures.

Autre point négatif: la lampe halogène contient des matériaux difficiles à recycler, le gaz halogène étant considéré comme toxique et polluant.


Les halogènes: meilleures ventes en Europe


Depuis la disparition des ampoules à incandescence en 2012, les halogènes restent les lampes les plus vendues en Europe. De bons chiffres qui s’expliquent notamment par leur prix de vente, plus bas que les LED. Mais derrière ces tarifs plus abordables, il y a toujours cette forte consommation en électricité.

La commission européenne a calculé qu’une ampoule LED moyenne fait économiser 115 € à son propriétaire sur sa durée de vie.


La fin des halogènes, au profit des LED


Désormais, les consommateurs vont devoir dépenser un peu plus. Les LED, vendues plus chers que les ampoules halogènes seront les seules lampes, en plus du fluocompactes, à être autorisées à la vente.

Un prix plus élevé compensé par son efficacité. Les LED sont environ huit fois plus efficaces et cinq fois plus durables : elles consomment moins, et durent plus longtemps. Alors que la durée de vie d'une ampoule halogène est de 2 000 à 3 000 heures, une LED peut durer jusqu'à 40 000 heures selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (Ademe). Une économie d’énergie significative.

 

Quelques chiffres :

En 2016, 63 % des ampoules vendues en France étaient des LED. Leur utilisation ont permis la réduction d’émission de dioxydes de carbone de 570 millions de tonnes en 2017, selon une étude de l’institut IHS Markit.

L’éclairage représente plus de 10 % de la consommation nationale totale d’électricité selon l’Ademe.

A La Réunion, il n'existe aucune données précises concernant la vente des ampoules halogènes.