Le grand départ du Hadj

Le grand départ du Hajj
© Michelle Bertil

Toute la semaine, des dizaines de pèlerins musulmans partent faire le Hadj. Un grand voyage spirituel qu’ils préparent depuis plusieurs mois.
 

Alexis Vallée et Michelle Bertil Publié le , mis à jour le

C’est pour tous, le voyage de leur vie. Ce lundi matin, entourés de leurs proches, une centaine de musulmans se sont retrouvés à l’aéroport Roland Garros. Chaque année, ils sont 2 millions de musulmans du monde entier, à se rendre dans les lieux saints de l’Arabie saoudite, à Médina d’abord puis à La Mecque.  Ce grand Hadj qui se déroule lors du douzième mois du calendrier islamique est l’un des 5 piliers de l’Islam.
 

Un départ très attendu


Ce matin dans le hall de l’aéroport, la joie et la ferveur  étaient sur les visages et dans les cœurs. C’est une aventure exceptionnelle qu’ils s’apprêtent à vivre, d’où ils reviendront changés et différents.

Les parents et les proches se déplacent toujours pour entourer ces voyageurs qui ne manqueront d’évoquer des grâces à leur attention, de les associer à leurs prières à des milliers de kilomètres de là.

Comme chaque année, l’association Groupe Hadj Réunion (GHR), fondé en 1987, met sur pied le  départ de ces pèlerins depuis la Réunion, un voyage qui passera par Maurice, puis Dubaï et enfin Médina.  Médina, ville extraordinaire, ville de lumière qu’ils évoquent avec émotion.   
 
C’est là qu’ils abandonneront leurs habits pour s’enrouler pour les hommes, dans des pièces de tissu de couleur blanche,  synonyme de pureté mais surtout d’égalité des pèlerins devant Dieu. Ainsi vêtus,  ils tourneront 7 fois autour de la Kaaba.   

De retour à La Réunion, les pèlerins disent ne plus être les mêmes. Le pèlerinage est l’occasion de revoir leurs objectifs et d’opérer des tournants importants dans leur vie. Le Hajj transcende les hommes et des femmes qui parlent souvent de renaissance à leur retour.

Un reportage de Michelle Bertil.