Grâce à SARA 112, des raideurs égarés retrouvent leur chemin

Sara 112, l'application
© Philippe Dornier

Plusieurs concurrents de la Diagonale des Fous se sont perdus ce vendredi matin. Ils ont pu retrouver le sentier grâce à l’application mobile SARA 112. Une première illustration de l’efficacité de ce nouvel outil, testé sur le Grand Raid.

Philippe Dornier Publié le

Elle est avant tout destinée à favoriser les premiers secours à distance : SARA 112 a d’ores-et-déjà prouvé qu’elle est utile si on se perd sur les sentiers, comme quelques raideurs de la Diagonale des Fous, ce vendredi matin. « On avait du mal à les géolocaliser » raconte Romain Pagès, le concepteur de l’application mobile. « Ils avaient appelé avec SARA 112, donc ça a été beaucoup plus simple de les retrouver, de les remettre sur la bonne route, et qu’ils puissent continuer leur course sereinement. Ils étaient vers le volcan, avant l’aire du Nez-de-Bœuf. » En dehors de cet incident, aucun appel nécessitant des gestes de survie n’a été enregistré.

Réécouter l'interview dans son intégralité
 
La géolocalisation, « en cas d’urgence, c’est vraiment un argument qui fait mouche pour les coureurs. C’est toujours un tracas sur une course comme celle-ci » avance Romain Pagès, invité de la matinale sur Réunion La 1ère radio. Il a joué les VRP pour son application auprès des concurrents à la Ravine Blanche, avant le départ : « A peu près 1.000 coureurs ont téléchargé l’application. C’est pas suffisant, mais c’est déjà un bon début pour un premier test. Le but, c’est d’aller la développer au niveau national. »