L’épidémie de dengue gagne du terrain

Moustique tigre

L’ARS a enregistré un millier de cas supplémentaires de dengue. D'après son dernier bilan hebdomadaire, le Nord et l’Est de l’île sont désormais aussi touchés par l’épidémie. Les foyers les plus actifs restent concentrés dans le Sud.
 

Par Delphine Poudroux Publié le , mis à jour le

De Saint-Louis, à l’Etang-salé, en passant par les Avirons, la Ravine des Cabris, Piton Saint-Leu et Saint-Joseph : les foyers épidémiques de dengue les plus actifs restent concentrés dans le Sud.

A ceux-là viennent s’ajouter les foyers émergents du Nord et de l’Est de l’île. Désormais, les communes de Saint-Denis, Sainte-Marie, Sainte-Suzanne et Saint-André sont-elles-aussi concernées par le virus de la dengue.


La lutte anti-vectorielle continue


Sur le terrain, la lutte anti-vectorielle continue. Les agents interviennent jour et nuit pour limiter la propagation du virus notamment dans un rayon de 100 à 150 mètres autour des cas signalés.

Chaque démoustication fait aussi l’objet d’une information campagne d’information-prévention auprès des habitants. Au-delà des avis de passage déposés dans les boîtes,  un programme complet des interventions est communiqué sur internet par l’ARS.

Depuis le début de l’épidémie, 14 142 cas autochtones ont été confirmés, 407 personnes ont été hospitalisées, 1187 personnes ont été admises aux urgences et surtout 13 décès dont 6 ont été directement associés à la dengue.

Le reportage de Michèle Bertil et Philippe Hoareau :